Poétique du Paysage

Imprimer
Ce projet artistique, qui associe vidéo et actions plastiques, a investi le territoire de la plaine de Jouars à Montfort, durant l’année 2013 et a mobilisé les habitants autour du paysage et de la biodiversité.
 
Un paysage n’est pas seulement un sol, un ciel, une végétation, des architectures, des routes, des rivières. Il est aussi une émotion, un récit, des affections, des regrets, des projections dans l’avenir. C’est cette dimension sensible que la poétique du paysage se propose de sonder et de révéler.  
 
Inauguré par l’appel aux arpenteurs, le projet  a abord invité les habitants du Parc naturel à proposer une marche sur la plaine de Jouars à Montfort. Durant chacune de ces marches, filmées par la vidéaste Anne Jeannin, les arpenteurs furent amenés à parler de leur relation aux paysages traversés. Des cartographies et développés des parcours ont ensuite été dressés pour répertorier les points les plus porteurs d’émotions.
 
 
Puis, à partir de ces témoignages sensibles, le plasticien François Tilly a conçu des installations et volumes, qui furent réalisés lors d’ateliers ouverts à tous. Parallèlement, ont été proposé à des classes de maternelle et élémentaire, des ateliers-balades, une initiation au land art. Ces actions plastiques ont débuté par le manifeste des arpenteurs, une exposition qui fut inaugurée par une parade festive au mois d’avril.
 
Durant l’été, les paysages parcourus ont reçu les installations et volumes créés, à l’endroit même où ils ont été généré. Cette exposition in situ est une destination de balades et découvertes.
 
Enfin, la construction du mémo, une cabane-musée qui a abrité les traces des marches et des installations, a synthétisé la démarche.
 
 
Ce projet  est porté par le plasticien François Tilly, la vidéaste Anne Jeannin et les techniciens Frank Walker, Maureen Letoret et Olivier Buisine. Il se fait dans le cadre de la résidence-mission du parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse. Il accompagne, tout au long de l’année 2013, le « Plan Paysage et Biodiversité» qui concerne les communes de La-Queue-les-Yvelines, Galluis, Méré, Mareil-le-Guyon, Grosrouvre, Montfort-l’Amaury, Bazoches-sur-Guyonne, Les Mesnuls, Saint-Rémy-l’Honoré, Le Tremblay-sur-Mauldre, Jouars-Pontchartrain.   
 
Dernière étape du projet : 5 projections du film finalisé, témoignage de l’ensemble de la démarche (les marches, le manifeste des arpenteurs, les actions plastiques, et la construction du mémo) Ces projections ont eu lieu dans 5 communes différentes, sur l’ensemble du territoire du parc naturel régional. Elles ont donné lieu, au terme de la projection à des débats avec le public.
 
 
 
Haut de page