Protection des espèces

Imprimer
Restauration écologique d’un étang abritant une plante rare, le Flûteau nageant (Luronium natans)
luronium_natans_lesbreviaires_journees_fluteau_nageant_omarchal_09092015_6.jpg

Les étangs forestiers accueillent parfois sur leurs berges des groupements végétaux rares, dans lesquelles on trouve des espèces végétales protégées en France métropolitaine telle que la Littorelle à une fleur voire à l’échelon européen comme le Flûteau nageant.
Le Conservatoire Botanique national du Bassin Parisien (CBNBP) a porté la mise en place d’un Plan national d’Action (2012-2016) qui dresse le bilan des connaissances et des propositions d’actions pour sauvegarder ce taxon rare et en voie de régression au niveau national du fait de la détérioration de ses habitats favorables. En ile de France, la situation n’est pas brillante. Cette petite plante n’est plus présente que dans  18 sites.

Le Massif de Rambouillet accueille 13 des 18 stations régionales connues, parmi lesquelles 12 sont situées en forêt domaniale. C’est le gestionnaire,  l’Office National des Forêts, qui assure le suivi et la restauration de ces 12 sites remarquables dans le cadre de la gestion des Réserves Biologiques Dirigées et de l’animation des sites Natura 2000.

A Clairefontaine en Yvelines, un étang privé privée, constitue la 13ème station connue sur le Massif. Sur ce site privé, le Conservatoire Botanique et le PNR se sont associés pour apporter aux propriétaires le soutien technique et financier nécessaire à de grands travaux de restauration de l’étang, afin de lui restituer sa surface d’origine tout en réalisant des travaux spécifiques pour retrouver les conditions de vie de cette plante particulière : décapage de la vase accumulée, création de berges en pentes douces, remise en lumière du site… Ces travaux permettront au Fluteau nageant de retrouver des conditions écologiques favorables, assurant sa pérennité et son développement.

En savoir plus

 

Haut de page