Le Transport A la Demande

Imprimer
Demandez-lui, il vous transporte !
La période du confinement a pu être aussi une période de questionnement sur nos habitudes de déplacements... Alors l'arrivée le 31 août prochain du Transport à la Demande dans la Vallée de Chevreuse et le Pays de Limours va nous permettre de tester au quotidien une solution alternative à la voiture solo !
 
Pour la réservation : 
 
Article de l'Echo du Parc n°84 (juin 2020)
 
Le Parc naturel régional de Chevreuse s'est fortement engagé depuis plus d'un an pour que cette expérimentation puisse voir le jour Le constat de départ était partagé par tous depuis longtemps dans notre territoire rural, avec un habitat peu dense et des petits villages éloignés les uns des autres, les lignes de bus régulières ne peuvent pas assurer une fréquence et un maillage suffisant pour répondre aux besoins des habitants Pas assez de bus aux heures de pointes et presqu'aucun aux heures creuses, des hameaux isolés peu desservis Et pour la collectivité, difficile de financer des bus réguliers lorsqu'il y a très peu de fréquentation.
 
Face à cette difficulté, jusqu'alors la seule alternative était souvent la voiture individuelle qui venait grossir le flux de voitures en direction des gares et des bassins d'emplois de Saint-Quentin-en-Yvelines, de Vélizy ou de Saclay... Avec de nombreux ralentissements à la clé le soir et le matin, ou encore des parkings engorgés près des gares.
 
Tous les acteurs de la mobilité ont donc été réunis pour  plancher sur la mise en place d'un transport à la demande, c'est à dire un transport à la carte : grâce à l'expertise de la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse et celle du Pays de Limours, la SAVAC et Île-de-France Mobilités, il a été possible de construire un projet commun qui vient d'être approuvé et financé par Île-de-France Mobilités et d'être retenu.
 
6 voitures de 6 passagers
 
Ce service sur mesure va donc pouvoir débuter dès le 31 août 2020. Il bénéficie de toute la logistique d'Ile-de-France Mobilités, avec sa plateforme régionale de réservation en temps réel et son application parfaitement rôdée.
 
Transport à la demande
 
Ce travail partenarial engagé à l'échelle du Parc a aussi permis de dépasser les limites administratives classiques. Les zones de vie et de déplacement ont été priviégiées, en tenant compte des trajets les plus empruntés, des manques et des distances cohérentes pour rallier les gares et les transports collectifs existants.
 
Pour le voyageur, le TàD fonctionne un peu dans l'esprit d'un taxi collectif Des véhicules pour 6 passagers pourront être réservés à l'avance par les personnes qui habitent dans les communes concernées. Elles seront prises en charge à l'arrêt de bus le plus près de leur domicile et seront déposées aux gares les plus proches. Comme les navettes du TàD effectuent des trajets courts et uniquement quand il y a des réservations, cela offre une souplesse et une fréquence importante aux heures clés de la journée pour les personnes qui se rendent à leur travail (le matin entre 7h et 9h30 et le soir entre 16h30 et 19h45)
 
Durant les heures creuses en journée, les services de la navette seront disponibles pour rejoindre différents points sur l'ensemble du territoire.
 
Arrivé aux gares, aucune difficulté de stationnement
 
C'est donc une offre de transport à la carte qui va compléter les dispositifs existants et permettre de reporter une partie du trafic individuel vers le transport collectif, en diminuant d'autant l'empreinte carbone du territoire. D'autant que les six véhicules TàD seront 100 % électriques et donc avec zéro émission de particules fines !
 
En phase d'expérimentation pendant deux ans, le TàD pourra évoluer tout au long de l'année selon les remontées du terrain. Besoin de revoir les arrêts, la fréquence tous les retours des usagers seront étudiés au fil de l'eau pour que les améliorations possibles soient apportées sans attendre.
 

 

Filtrer
Haut de page