Boutique à l'essai

Imprimer
 
Depuis le 29 juin dernier, Christine le Bourgeois coupe et coiffe les Magnycois dans son salon, le Chev’un’court. C’est elle qui a remporté l’appel à projets du dispositif “Ma boutique à l’essai”.
 
Si un an plus tôt on lui avait dit que ce local vide de Magny-les-Hameaux deviendrait son salon de coiffure, Christine le Bourgeois ne l’aurait jamais cru. C’est en feuilletant le magazine de la ville qu’elle est tombée sur cette initiative, « Ma boutique à l’essai ». Une idée lancée par un collectif du même nom du nord de la France qui remporte un franc succès. Le principe? Dynamiser les centres-bourgs et renforcer les liens localement en permettant à un créateur de tester son idée de commerce. Ajouté à cela, le coup de pouce de plusieurs acteurs : le collectif lui-même, mais aussi le ministère de l’Economie et des Finances, la Région, le Département, la mairie ou encore le bailleur -ici la SODES- qui fait un effort financier sur trois ans. Le tout est chapeauté par le Parc naturel qui en vingt ans, a déjà soutenu plusieurs centaines de commerces pour des travaux de rénovation, de modernisation ou de création.
 
« Quand je suis tombée là-dessus je me suis dit ; c’est du sur-mesure, je fonce ! » raconte-t-elle. Christine le Bourgeois monte alors son dossier et sa candidature est retenue. Elle est prise dans un tourbillon.
 
Une opportunité à saisir
 
« Heureusement je n’étais pas seule » concède-t-elle, c’est un travail collectif. La mairie de Magny-les-Hameaux l’aide pour la communication, la Banque Populaire de Saint-Rémy-lès-Chevreuse pour un prêt avantageux et le cabinet comptable Prevot pour monter son business plan, autrement dit, son dossier. « L’idée de contribuer à redynamiser
une partie de la Vallée de Chevreuse nous a beaucoup plu. Lorsque nous avons entendu parler du dispositif, nous n’avons pas hésité une seconde », raconte Cyril Prevot.
 
La coiffeuse prend plaisir à se remémorer les travaux jusque tard le soir et les Magnycois curieux qui passent une tête... Depuis, son carnet est bien rempli. « Les clients sont ravis de soutenir la boutique à l’essai et moi je pense déjà à l’avenir… J’aimerais me lancer dans les colorations naturelles et bios », confie-t-elle.
 
L’essai est transformé et ce n’est pas la municipalité de Magny-les-Hameaux qui dira le contraire. Pour la ville, Ma boutique à l’essai a été une aubaine, un moyen de dynamiser un quartier. Henri Omessa, adjoint aux finances et aux affaires économiques n’hésite pas une seconde : « c’était une aventure enrichissante, bénéfique aux habitants, à tout le bien collectif finalement ».
 
Article de Delphine Thébault pour l'Echo du Parc n°76 (janvier 2018)
 
Ma boutique à l’essai : Mode d’emploi
 
Un local vide, bien situé et susceptible d’accueillir un nouveau commerce ? Une nouvelle boutique à l’essai pourrait voir le jour ! Prenez contact avec le Parc naturel qui vous aidera à monter un nouveau projet, lancera un appel à candidatures et fera ensuite le lien entre tous les partenaires.
Acteurs privés volontaires -assurance, banque, cabinet comptable, bailleur- et acteurs publics tels que la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, l’Etat, la Région ou encore la mairie travailleront main dans la main pour permettre à ce commerce d’ouvrir.
Et si vous avez un projet personnel, que vous rêvez de gérer votre propre commerce, foncez ! Prenez contact avec le Parc Naturel ou votre mairie.
Plus d’infos : www.maboutiquealessai.fr
 
Boutique à l'essai

*Contact : Xavier Stephan 01 30 47 62 17

 

Haut de page