Espace naturel protégé du Domaine d'Ors

Imprimer

Situé dans la vallée de la Mérantaise à Châteaufort, le site couvre environ 25 hectares, partagés entre coteaux boisés et prairies humides de fond de vallée. 

Alimentée par de nombreuses sources, la rivière Mérantaise y serpente sur près de 2 km. L’espace naturel protégé occupe l’emplacement de l’ancien château d’Ors et du vaste parc paysager qui l’entourait. Après la disparition du château dans les années 50, le site est laissé à l’abandon. La nature y reprend alors ses droits.

En 1988 la Commune acquiert le domaine qui devient Réserve Naturelle Volontaire en 1995 sous l’impulsion de l’ADVMC (Association de Défense de la Vallée de la Mérantaise et de l’Environnement de Châteaufort) et avec l’appui politique et technique du Parc. Des travaux de restauration des habitats naturels sont engagés comme la gestion des prairies de la réserve par des vaches rustiques de race « Highland cattle » ou encore la protection des caves de l’ancien château pour l’hibernation des chauves-souris.

Cet espace naturel protégé par arrêté municipal s’inscrit dans le projet de création d’une Réserve Naturelle Régionale géographiquement plus étendue, puisqu’elle comprendrait la propriété du Département des Yvelines voisine acquise au titre des Espaces Naturels Sensibles (13ha de prairies gérées dans le même esprit de préservation de la nature) et celle de l’Etat gérée par l’Office National des Forêts dans la continuité aval de l’espace communal.

Réserve Ors

Les inventaires de terrain conduits depuis 1998 ont permis de préciser la grande richesse patrimoniale du site :

4 habitats de la Directive Européenne « Habitats » dont 2 prioritaires : « forêts de frênes et d’aulnes des ruisselets et des sources » et « sources d’eaux dures »

371 espèces végétales (25% de la flore francilienne) dont 29 sont remarquables pour l’Ile de France (le Polystic à aiguillons, le Dryoptéris écailleux, le Millepertuis Androsème ou encore la Laîche de Paira)

61 espèces de champignons

554 espèces animales dont :

  • 8 chauves-souris et notamment le rare Vespertilion de Bechstein
  • 429 insectes dont 2 espèces de la Directive « Faune-Flore-Habitats » : le Lucane cerf-volant et le papillon Ecaille chinée, 5 espèces protégées en Ile-de-France (Cordulégastre annelé, Ecaille marbrée-rouge, Mante religieuse, Conocéphale gracieux, Panagée porte-croix) et 16 espèces déterminantes de Znieff (zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique) comme le Criquet ensanglanté et l’Orthétrum bleuissant
  • 97 espèces d’oiseaux dont la moitié sont avérés nicheurs comme la Bergeronnette des ruisseaux ou le Martin-pêcheur ou probables comme le Pic noir.
  • 9 amphibiens et reptiles dont une belle population de Grenouille rousse
  • 11 poissons dont la Truite fario qui fraie dans la Mérantaise
  • le Vertigo Des Moulins, petit escargot (mollusque) menacé figurant à la Directive « Faune-Flore-Habitats »
Haut de page