Un développement économique atypique

Imprimer

En 2015, la mission Développement économique du Parc a accompagné plusieurs projets originaux s’intégrant dans l’axe 4 de la Charte : « Un développement économique et social innovant et durable aux portes de la métropole »

En voici trois exemples :

Installation du siropier l’Alchimiste à Chevreuse

Objectif opérationnel de la Charte : 30. Maintenir et développer l’artisanat, le commerce et les services de proximité
Budget : 3 562,40 €
Origine des fonds : 60% Région Ile-de-France / 40% Département des Yvelines
Opération : 753P
Partenaires : Chambre de Métiers des Yvelines

Via sa Bourse aux Locaux, le Parc a été contacté par Marc Chenue, artisan siropier à la recherche d’un local sur le territoire. La mission Développement économique l’a mis en relation avec le propriétaire d’une boutique rue Lalande à Chevreuse et l’a accompagné dans ses recherches de financements (notamment par le biais d’une collecte de financement participatif) et a cofinancé son installation grâce au fonds d’aides Pnr aux entreprises.

C’est cet accompagnement complet réalisé par le Pnr qui a convaincu Marc Chenue de s’installer sur le territoire du Parc et de décliner les offres des quinze autres collectivités qui souhaitaient l’accueillir.

Une fois l’installation effectuée, le Parc a apporté son soutien en communication : article dans l’Echo du Parc, campagne de crowdfunding, Grand Prix du Jury des Eco-défis…

Premier Bar à sirop de France, l’Alchimiste a reçu par ailleurs un trophée au concours "Artisans 2020" organisé par la Chambre de métiers.

Installation d’une épicerie solidaire à Châteaufort

Objectif opérationnel de la Charte : 32. Accompagner le développement d’une économie sociale et solidaire
Partenaires : Commune de Châteaufort

Epicerie solidaire de Châteaufort

À Châteaufort, les habitants ont créé la première épicerie locale et participative du territoire du Parc : l’Epi castelfortain. La mission Développement économique a accompagné ce projet en apportant des conseils juridiques sur le choix du statut, le régime fiscal, le modèle économique… et par  la mise en relation avec les agriculteurs locaux.

Ouverture d’un espace de co-working à Méré

Objectif opérationnel de la Charte : 33. Améliorer l’attractivité du Parc pour les entreprises et consolider les pôles d’activités et d’emplois
Budget : 2 758 €
Origine des fonds : 60% Région Ile-de-France / 40% Département des Yvelines
Opération : 842 P

Co working Méré

Les espaces de coworking  permettent à ceux qui travaillent à domicile de pouvoir ponctuellement partager avec d’autres professionnels des bureaux et du lien social. Depuis octobre 2015, le premier espace de coworking, a ouvert au 50 avenue Léon Crété à Méré. Des formules de location nomade ou plus régulière permettent de disposer des espaces répartis sur une plateforme de 200 m2 : bureaux fermés, open space, salles de réunion et cuisine. Le lieu offre une ambiance studieuse mais il permet  aussi des moments de rencontre, des partages d’expérience, des synergies professionnelles dans un esprit collaboratif. Un service innovant qu’on ne trouvait jusqu’alors qu'en ville mais pas du tout en milieu rural.

Aujourd’hui, l’espace de co-working affiche un taux d’occupation de 70%, ce qui démontre bien que les besoins existent également en milieu rural.

Accompagnement du Parc sur ce projet :

Cofinancement des investissements, accompagnement à l’intégration locale du projet (mise en relation avec la commune, les acteurs économiques du territoire), appui à la collecte de financement participatif (7 000€).

 

Haut de page