2. La Tour de garde et les deux tours rondes

XIVème - XVème s.
Imprimer
Voulez-vous savoir comment vivait-on au Moyen-âge ? Vous pourrez découvrir les vestiges du quotidien à travers les tours qui nous sont restées !
 
Le château est muni de plusieurs tours : on distingue deux tours rondes, proches en apparence.
 
La Tour des Gardes, aussi connue sous le nom de Tour de Bretagne à la fin du XVIIe siècle), a été assez peu remaniée au fil du temps. Construite à la fin du XIVe siècle, en même temps que la phase de reconstruction des remparts nord, elle a sûrement été bâtie à la place d'une ancienne tourelle d'angle. Il s'agit d'une tour circulaire de 10 mètres de diamètre, possédant quatre niveaux. Chaque étage est construit selon le même plan (le plafond en voûte surbaissée reposant sur un pilier central). Les salles, du rez-de-chaussée au deuxième étage sont munies d'une fenêtre et d'une cheminée. L'étage supérieur est couronné d'éléments défensifs appelés mâchicoulis sur console.
Le 17 juillet 2019 : Le Département des Yvelines, propriétaire du château de la Madeleine, ayant demandé le passage d’une commission de sécurité sur le site pour vérifier les conditions d’accueil du public, il a décidé dans l’attente de fermer jusqu’à nouvel ordre l’accès à la tour de gardes et à la courtine sur les remparts. Merci de votre compréhension.

 

La tour dispose d'escaliers à vis se trouvant dans la petite tourelle directement intégrée au bâtiment. Ils sont éclairés par de minces fentes, et desservent chaque niveau de la Tour, y compris la courtine.
 
La Tour est également flanquée d'une extension : prenant la forme d‟une tour rectangulaire, il s'agit de deux niveaux de latrines chauffées, connectées aux cheminées des pièces. Cela illustre la volonté d‟en faire un lieu résidentiel en la munissant d'éléments de confort. Disposant également d'une fonction défensive, elle joue un tout autre rôle à la fin du XVIIe siècle. Transformée en prison par le duc de Luynes, elle subit des travaux pour l'adapter à sa nouvelle fonction.
 
La Tour Charles V est le pendant de la Tour des Gardes. Elle fut construite sous Pierre de Chevreuse à la fin du XIVe siècle. Elle est aujourd'hui éventrée, mais grâce à cela, on peut distinguer des témoins architecturaux permettant d'imaginer la réalité de la tour. Il devait s'agit d'un espace sur quatre niveaux : on observe trois niveaux d'opes (des trous dans la structure du mur), qui laissent supposer la présence d'un plancher.
 
Le premier niveau devait sûrement servir de stockage, en témoignent les minces fentes laissant à peine passer la lumière du jour. Les trois étages supérieurs disposent de plus grandes fenêtres, ce qui signifie un usage plus résidentiel, puisqu'elles sont également accompagnées de cheminées et de latrines. La tour est couronnée de mâchicoulis, qui ont un mauvais état de conservation.
  • Remparts : élément de fortification entourant un bourg, une ville ou une citadelle.
  • Courtine : pan de muraille reliant deux tours ou deux bastions.
  • Latrines : lieux d'aisances, ancêtre des toilettes

 

Haut de page