Musées

Musée des Granges de Port-Royal des Champs
Musée National de Port-Royal des Champs
Route des Granges de Port Royal
Magny-les-Hameaux
01 39 30 72 72
Présentation 

Présentation

Fondée en 1204, l'abbaye de Port-Royal des Champs, relevant de l'ordre cistercien, a été réformée au début du XVIIe siècle par une jeune fille de 17 ans, mère Angélique Arnaud, sous l’influence de l’abbé de Saint-Cyran, proche de l’évêque hollandais Jansen et de la famille Arnauld.

Prise dans la querelle du jansénisme et ses répercussions politiques et religieuses, l’abbaye devint la cible de mesures de restrictions et de fermetures sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV avant que ce dernier ne décide, en 1709, de disperser les moniales et de raser tous les bâtiments de l’abbaye après la fulmination d’une bulle papale d’extinction de l’abbaye. La mémoire de Port-Royal fut entretenue tout au long du XVIIIe siècle par des adeptes qui, clandestinement, collectèrent, conservèrent et transmirent des œuvres, des objets et des ouvrages : c’est le centre des collections actuelles du musée.

Accès

Le musée national de Port-Royal des Champs comprend deux sites : l’entrée du site des Granges est située sur la route des Granges à partir de la D 91 (parking à 100 mètres de l’entrée, zone de pique-nique) ; le site de l’Abbaye est accessible les samedis, dimanches et jours fériés, par la D 91 (parking à 300 mètres du portail d’entrée). Par les transports communs : RER C (gare de Saint-Quentin-en-Yvelines) ou B (gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse), puis bus 464 (arrêt Buloyer). Le dimanche (d’avril à octobre : BaladoBus au départ de Saint-Rémy-lès-Chevreuse).

Site des Granges

Dans la ferme la plus proche de l’abbaye, dominant le versant nord du vallon, un bâtiment fut construit en 1651-52 pour servir de pensionnat aux garçons de familles désireuses d’une éducation moralement austère et intellectuellement ouverte, notamment aux sciences les plus modernes. Une aile, de style Louis XIII, fut ajoutée en 1892-93.

Dans ces salles sont exposés des peintures, des livres, des dessins et des gravures : on y découvre l’histoire de l'abbaye, ses « Solitaires » et ses Petites Écoles (où Racine fit une partie de son éducation). Outre des toiles de Philippe de Champaigne et de son neveu Jean-Baptiste, le musée présente des peintures et des dessins de Jean Restout, Jacques Stella, Hyacinthe Rigaud et d’autres œuvres dont, par exemple, une suite de gouaches décrivant l’abbaye avant sa destruction.

Près de la grange à blé du XVe siècle, au sein de la cour de ferme, se trouve le puits de Pascal, équipé d’un treuil créé d’après les calculs de Blaise Pascal : ce mécanisme permettait de remonter, d’une hauteur de 60 m, un seau grand comme neuf seaux ordinaires.

Un verger, reconstruit selon les principes agronomiques du frère d’Angélique Arnauld, présente plusieurs dizaines d’espèces anciennes de poiriers, de pruniers et de pêchers ; une vigne pré-phylloxérique a été replantée sur le coteau surplombant l’abbaye. Des jardins d’utilité (potager, herbier) font revivre une ferme francilienne du XVIIe siècle.

Site de l’Abbaye

On découvre l’emplacement du cloître où des tilleuls ont été plantés à l’endroit du déambulatoire. Une pelouse remplace le cimetière où les religieuses étaient enterrées. L’église, attenante au cloître, fut rebâtie par les « Solitaires » dans les années 1620 et 1630 pour remédier à l’humidité. Par la suite, les démolisseurs rasèrent l'édifice du XVIIe siècle, épargnant cependant l’essentiel des piliers et des murs qui avaient servi de fondations au nouvel édifice et qui dessinent la forme de l’édifice ; ces fondations ont été remises au jour après la Révolution par le duc de Luynes. À l’emplacement du chevet fut construit vers 1885 un musée en forme d’oratoire de style néo-gothique. Subsistent également un pigeonnier du XVe siècle et le canal (300 mètres de long) creusé au Moyen-Âge. Un jardin de simples, un herbier et un rucher rappellent l’importance des activités agricoles dans une abbaye cistercienne. Une salle de spectacle accueille tout au long de l’année une saison musicale principalement centrée sur la musique de chambre instrumentale et vocale.

Informations pratiques et complémentaires

Route des Granges de Port Royal
Magny-les-Hameaux
01 39 30 72 72
Ouvert au public 
Oui
Horaires 
Tous les jours sauf le mardi. Voir le détail des horaires sur le site internet du musée.
Prix 
Plein tarif : 4,50€. Tarif réduit : 3€ (carte de réduction pour familles nombreuses, Pass-malin78). Groupes : 4€ (+ de 10 personnes). Parc (site des Granges) : 1 €. Gratuité pour tous, le premier dimanche de chaque mois.
Haut de page