Crapauduc

Imprimer

Depuis 1994, une action de protection des amphibiens, sur la route d'Auffargis au lieu-dit " l'étang des vallées ", a été mise en place. Il s'agit, en particulier, de préserver les crapauds, grenouilles et tritons contre l'écrasement par les voitures circulant sur la route. Ces animaux quittent leur abri hivernal (trous dans le sol en forêt, litière de feuilles) au mois de février pour rejoindre un point d'eau où les mâles et femelles vont s'accoupler et pondre des œufs. Au lieu-dit " l'étang des vallées ", la route départementale n°24 barre le chemin de migration entre l'abri hivernal et l'étang de reproduction. Une véritable hécatombe avait donc lieu tous les ans !

Suite à la mise en place du dispositif de barrière temporaire, tous les animaux sont dorénavant sauvés de l'écrasement.

Le dispositif de barrière consiste en l'installation d'une bâche plastique sur 300 mètres linéaires de chaque côté de la route. Derrière celle-ci, une soixantaine de seaux sont partiellement enterrés. Au moment de la migration, les animaux longent la bâche puis tombent dans un des seaux. Quotidiennement, un personnel technique possédant une autorisation préfectorale récupère les individus puis les relâche immédiatement de l'autre côté de la route après avoir identifié l'espèce et le sexe de l'amphibien " piégé ".

Résultats de l'opération en 2018

1. Sens « aller »

Nombre total de batraciens recueillis en 2018

  • Crapaud commun : 8398
  • Grenouille agile : 14
  • Grenouille rousse : 396
  • Grenouille verte : 0
  • Triton palmé : 37
  • Triton alpestre : 9
  • Triton crêté : 0

L’effectif brut recueilli lors de la migration vers l'étang est de 8854 individus. Il ne comprend pas les individus qui contournent la barrière à ses extrémités (environ 200), chiffre approximativement contrebalancé par les doubles comptages.

Le Crapaud commun domine le passage migratoire avec près de 95% de l’effectif dénombré cette année, proportion qui reste assez stable d’une année sur l’autre.

Le Triton alpestre qui n’avait pas été recensé l’an dernier est réapparu cette année. Toutefois, il n’est jamais abondant sur le dispositif. Rien n’indique cependant qu’il n’accède pas à l’étang par le côté opposé. Le dispositif demeure un indicateur numérique sur cette voie de passage mais ne présage pas de la répartition spatiale des batraciens tout autour de l’étang.

Le Triton palmé domine comme d’habitude le cortège des urodèles mais avec peu d’individus (37 contre 24 l’an dernier toutefois). Peu exigeant c’est le triton le plus commun de nos plans d’eau.

Le Triton ponctué a été recensé à raison d’un individu. Cependant, nous ne l’avons pas retenu. La femelle ressemblant à s’y méprendre à celle du triton palmé, il a pu s’agir d’une confusion. En effet, la femelle de palmé peut arborer des tâches ventrales susceptibles de semer le doute. La discrimination s’effectue au niveau de la gorge, qui n’est en principe jamais tachetée chez le Triton palmé. Il est donc probable, au vu du faible nombre de mentions, qu’il n’y ait jamais eu cette espèce sur le batrachodrome. Aussi, le fait qu’aucun mâle de ponctué n’ait jamais été noté sur le dispositif conforte l’idées de probables erreurs d’identification, très faciles sur ces espèces.

Les Grenouilles brunes (agile et rousse) représentent un peu plus de 4% de l’effectif total, proportion jamais importante mais variable dans le temps, l’effectif des crapauds étant lui-même très variable.

2. Sens « retour »

Au total 6749 individus ont pu être récupérés dans les seaux retours, dont 98,5 % de crapauds. Seuls 13 Trions palmé ont été repris dans les seaux. Les tritons restent en général plus de temps dans le milieu aquatique (jusqu’en juin pour la plupart des espèces voire août pour le Triton crêté).

  • Crapaud commun : 6649
  • Grenouille agile : 4
  • Grenouille rousse : 83
  • Grenouille verte :  0
  • Triton palmé :13
  • Triton alpestre : 0
  • Triton crêté : 0

Pour en savoir plus : télécharger le rapport complet pour l'année 2018

Résultats de l'opération en 2017

1. Sens « aller »

Nombre d’individus recueilli pour chaque espèce à l’aller :

  • Crapaud commun : 5 926 
  • Grenouille agile : 45
  • Grenouille rousse : 74
  • Grenouille verte : 1
  • Triton palmé : 24
  • Triton alpestre : 0
  • Triton ponctué : 1
  • Triton crêté : 0

L’effectif brut recueilli lors de la migration vers l'étang est de 6 071 individus. Ce chiffre relativement élevé doit être considéré comme approximatif compte tenu des doubles comptages et de la mortalité routière, qui toutefois doivent globalement se compenser. Les doubles comptages sont assez fréquents en début de saison où les crapauds peuvent tomber dans les seaux « retour », particulièrement le long de la glissière de sécurité, à proximité immédiate de l’étang. Aussi, les plans d’eau nouvellement créés dans le bois coté « aller » ont su capter quelques amphibiens, en proportion très faible par rapport au flux principal.

Le Crapaud commun domine le passage migratoire avec plus de 99% de l’effectif dénombré cette année, proportion qui reste assez stable dans le temps.

Le Triton alpestre, jamais abondant sur le dispositif, n’a pas été recensé cette année. Rien n’indique cependant qu’il n’accède pas (préférentiellement ?) à l’étang par le côté opposé. Le dispositif demeure un indicateur numérique mais ne présage pas de la répartition spatiale des batraciens.

Le Triton palmé domine une fois de plus le cortège, mais avec peu d’individus (24 contre 44 l’an dernier). Peu exigent, c’est le triton le plus commun de nos plans d’eau.

Les Grenouilles brunes (agile et rousse) représentent un peu moins de 2% de l’effectif total, proportion jamais importante mais variable dans le temps, l’effectif des crapauds étant lui-même très variable.

2. Sens « retour »

Au total 5268 individus ont pu être récupérés dans les seaux retours, dont 99,6 % de crapauds. Les tritons, qui restent en général plus de temps dans le milieu aquatique (jusqu’en juin voire août pour la plupart des espèces), n’ont pas été repris dans les seaux « retours ».

Nombre d’individus recueilli pour chaque espèce au retour :

  • Crapaud commun : 5 249
  • Grenouille agile : 7
  • Grenouille rousse : 12
  • Grenouille verte : 0
  • Triton palmé : 0
  • Triton alpestre : 0
  • Triton ponctué : 0
  • Triton crêté : 0

Pour en savoir plus : télécharger le rapport complet pour l'année 2017

Haut de page