Géologie

Imprimer
Le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse fait partie de l’ensemble sédimentaire du Bassin Parisien. Ses caractéristiques écologiques et paysagères sont étroitement liées à ses particularités géologiques, mais également à l’activité humaine passée ou présente.
 
Les sables de Fontainebleau représentent le dépôt visible le plus important, atteignant parfois plus de 70 mètres d’épaisseur. Ils reposent sur des couches imperméables. Sur le sommet de ce dépôt, des bancs de grès se sont formés.
 
La région a donc connu plusieurs périodes d’immersion qui ont conduit à ces différents dépôts. Les dépôts calcaires de la fin du tertiaire (dernier recul de la mer) et les dépôts argileux ont donné une formation très caractéristique au dessus des bancs de grès, les argiles à meulière et les meulières.
 
Au quaternaire, ce plat relief se verra entaillé par d’importants phénomènes d’érosion pour ressembler au relief actuel : une succession de plateaux profondément entaillé par des vallées étroites.
 
Les versant nord sont plus abruptes car ils sont exposés plein sud, et donc, beaucoup plus soumis aux gels et dégels que les versant sud qui restent plus longtemps à l’ombre. Les bancs de grés ainsi dégagés par l’érosion se sont éboulés en véritables chaos.
 
La végétation s’est donc développée sur ces formations selon ses préférences écologiques (lumière, température, sol, humidité, etc.), mais aussi… sous l’influence de l’homme !
coupe geologique valllee
Haut de page