Hélium, une bouffée d'art frais

Imprimer
Les artistes de la Vallée de Chevreuse réunis au sein de l’association Hélium nous offrent depuis douze ans une escapade peu commune, les deux premiers week-ends d’octobre, à la découverte de leurs ateliers. Une autre façon de parcourir le territoire du Parc et d’aller à la rencontre d’univers culturels insoupçonnés. Hélium propose également des expositions solidaires.
 
HéliumL’idée est en elle-même une aventure et une démarche artistique : pousser les portes de jardins secrets et inviter le public à découvrir et échanger avec les artistes, le spectacle peut commencer ! La première porte est déjà une promesse de bonheur. Imaginez, il y en a eu 38 à ouvrir en octobre 2016 et 82 artistes à rencontrer, répartis dans 22 communes du Parc ou limitrophes. De quoi éveiller votre imaginaire comme jamais ! Sans compter que dans certains ateliers, on vous propose de mettre la main à la pâte. Pour vous initier à modeler, pour inscrire votre touche de couleur sur une toile le temps d’une performance collective. D’autres réalisent devant vous une sculpture, une céramique, une peinture, une pâte de verre, dévoilent leur technique, expliquent leur savoir faire, ou plutôt leur savoir créer.
 
Les deux week-ends intitulés Parcours d’ateliers d’artistes attirent chaque année plusieurs milliers de visiteurs. Ces journées offrent un extraordinaire voyage aux confins de l’art et de la culture… à quelques pas de chez soi ! Le public, essentiellement local, découvre parfois que son voisin a un talent insoupçonné ! C’est d’ailleurs cette idée qui a donné naissance à l’association. Au détour d’une discussion à Bonnelles, Godeleine Charbonnel, épouse du sculpteur Christophe Charbonnel, et Valérie W. Prazeres, artiste peintre, se rendent compte que plusieurs artistes vivent dans les environs mais ne se connaissent pas ou peu, et qu’ils sont encore moins connus de leurs voisins. Se rencontrer, s’entraider, créer une synergie serait un projet motivant. « Nous contactons alors le Parc sachant que la mission culturelle est à l’écoute de ce type de démarche, nous expliquent-elles. Le soutien est immédiat et Sophie Dransart, chargée du patrimoine et de la culture, nous souffle l’idée de nous fédérer. Petit à petit, la ruche d’artistes se constitue, Hélium est créé et le premier Parcours est mis en place en 2005. »
 
Une fête du partage
 
Depuis, le Parcours n’a cessé de s’agrandir, les actions culturelles d’Hélium contribuent à la vie du territoire, l’une des guides du Parc propose même une balade entre différents ateliers. Durant cette période, des initiations à la céramique, la peinture, la photo, sont organisées pour les enfants dans quelques écoles, une performance collective se déroule dans un foyer d’autistes, la Maison d’Ulysse à Bullion. L’association est vite devenue un formidable vivier d’échanges entre artistes. En témoignent ces quelques mots recueillis dans l’un des espaces collectifs, à Janvry : « Nous vendons parfois quelques oeuvres mais là n’est pas le plus important. Ces week-ends nous permettent de nous retrouver entre amis artistes, d’échanger dans une ambiance particulièrement sympathique. Cette convivialité entre nous, les visiteurs la ressentent et l’apprécient aussi. Ils se baladent et viennent découvrir nos différentes formes d’expression. De notre coté, nous découvrons leur ressenti, nous écoutons leurs appréciations. C’est un moment de rencontre très encourageant. »
 
D’un atelier à l’autre, les émotions sont en effet palpables, les oeuvres foisonnantes de créativité interpellent le public, les esprits s’agitent : entre sculpture et déchirure, énergie ressentie et vibration intérieure, figuration et abstraction, métamorphose et liberté, lumières et  matières, vitalité et mélancolie, humour et symbolique, tendresse et résonances poétiques…Une telle concentration de talents vous touche à coup sûr.
"Nous avons des artistes de renom, d’autres qui se lancent, les qualités et la créativité de chacun sont indéniables. Ces rencontres sont une richesse pour tous et une forte motivation pour nous", confie Jean-Paul Privat, président d’Hélium depuis 2010. En 2014, nous avions reçu deux artistes migrants accueillis provisoirement à Bonnelles. L’un d’eux est resté dans la région et il vit aujourd’hui de son art, il expose ! Nous revendiquons le “vivre ensemble, créer ensemble”. L’art est aussi porteur de belles valeurs humaines. » Forte de son succès, l’association ne cesse de recevoir des demandes d’adhésion. « 41 pour 2017. Les candidatures seront étudiées par un comité de treize personnes afin de rester le plus ouvert possible, se félicite Jean-Paul Privat ! Nos critères ne reposent pas uniquement sur le fait d’être inscrit à la Maison des artistes ou de vivre de son art. Hélium souhaite conserver une taille humaine, un esprit très convivial, une joie de vivre, un engagement de chacun, nos rendez-vous avec le public sont une fête du partage. »
 
Hélium
 
L’art solidaire
 
Un mois après la 12e édition du Parcours 2016, une quarantaine d’artistes se retrouvaient durant trois jours à Chevreuse pour une exposition vente solidaire au profit de l’association Solidarités nouvelles pour le logement (SNL), une collaboration qui dure depuis 2010 déjà. 31 des 120 oeuvres exposées ont trouvé acquéreur et ont permis à Hélium d’offrir 3 500 euros à SNL, soit 50 % du prix de vente que les artistes ont reversé au profit des actions menées par SNL afin de loger des personnes en difficulté ou des familles défavorisées.
En plus du Parcours, Hélium organise par ailleurs une exposition collective par an dans une commune du Parc, intitulée « Hélium prend l’air »... En 2016 elle a eu lieu au foyer rural de Jouars-Pontchartrain qui a réuni environ la moitié de ses adhérents. En 2017, c’est à La Chapelle de Clairefontaine que les artistes exposeront les 4-5 et 11-12 mars, de 14h à 18h.
 
Article de Patrick Blanc pour l'Echo du Parc n°73 (janvier 2017)

 

Haut de page