Projet alimentaire territorial du sud Yvelines

Print
 
La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt précise, entre autres :
« … Les PAT visent à rapprocher les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités territoriales et les consommateurs et à développer l’agriculture sur les territoires et la qualité de l’alimentation. »
« … Ils répondent à l’objectif de structuration de l’économie agricole et de mise en oeuvre d’un système alimentaire territorial. Ils participent à la consolidation de filières territorialisées et au développement de la consommation de produits issus de circuits courts, en particulier relevant de la production biologique. »
À ce jour, il existe une cinquantaine de PAT en France. Le PAT du sud Yvelines est le troisième en Île-de- France.
 
Une soixantaine de personnes ont participé à la réunion de lancement le 19 mars 2019 à la Bergerie nationale
 
PATUne grande diversité d’acteurs était présente, montrant ainsi leur mobilisation et leur intérêt pour le projet (élus, chargés de mission, restaurateurs, consommateurs, agriculteurs, associations, commerçants, transformateurs…).
 
La présentation a permis d’entendre différents acteurs du territoire :
  • Roland Delon pour la Bergerie nationale,
  • Gaël Barbotin pour le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse (PNR),
  • Christophe Robin pour les Jeunes agriculteurs Île-de-France Ouest,
  • François Mauvais, responsable de l’Offre alimentaire et du soutien à l’Agroalimentaire en Île-de-France, qui a présenté les objectifs d’un PAT.
Les chargés de mission du PNR et de la Bergerie nationale ont exposé les premiers résultats de leur recherche bibliographique et des entretiens réalisés avec les acteurs du territoire. Suite à l’exposé de ces résultats, une heure de concertation était prévue de manière à permettre à toutes les personnes présentes d’exprimer leur opinion et de dialoguer.
 
PAT
 
Pour cela, il leur a été proposé de réfléchir en petits groupes, selon la méthode d’animation du paper-board tournant, sur les thèmes principaux du PAT :
  • La consommation alimentaire,
  • La production et la diversification agricoles,
  • La mise en oeuvre du projet sur le territoire.
Pour chaque thème, trois groupes ont donné leur opinion sur ses enjeux et la manière d’y répondre. Deux animateurs
par groupe ont récolté le résultat des réflexions et ont effectué une brève synthèse en plénière.
 
Les échanges ont été très riches et vont permettre d’orienter l’étude à mener sur le territoire par l’ensemble de l’équipe des chargés de mission du PNR et de la Bergerie nationale. La réunion s’est terminée autour d’un pot de l’amitié avec des produits locaux bien évidemment.
 
Prochaine étape
 
Le travail des équipes va maintenant permettre d’affiner et de finaliser un diagnostic de territoire qui sera présenté à
l’automne 2019. Pour cela, des enquêtes et des entretiens seront réalisés auprès des acteurs locaux de l’alimentation ainsi que des réunions publiques organisées et animées.
Filter
Top of page