1. Le Châtelet d'entrée

XIVème - XVème s.
Imprimer
Quel est selon vous le point le plus important d’un château? Ni les tours, ni le donjon, c’est bien le châtelet d’entrée !
 
Le Châtelet est la porte principale par laquelle on entre au sein de la haute cour du Château. Il en est la partie la plus vulnérable, c'est pourquoi il est muni d'un système défensif renforcé, ayant pour fonction de dissuader l'ennemi. Tel qu'on le voit aujourd'hui, le châtelet n'a pas son aspect d'origine : il fut en effet détruit en partie au XVIIIe siècle, dans le but de l'agrandir pour laisser passer des charrettes plus larges.
 
Le châtelet a été construit en plusieurs étapes : d'abord constitué d'une tour porche, le châtelet a ensuite été consolidé par deux autre tours adjacentes. Il fut remanié au XIVe siècle : sous l'impulsion de Pierre de Chevreuse, il fut alors flanqué de deux tours en fer à cheval, recouvertes d'un appareillage en pierre de taille (qui est encore visible aujourd'hui), et percées d'archères et de mâchicoulis. Le sas d'entrée était protégé d‟un assommoir et d'une herse. Les abords de l'édifice étaient renforcés par un pont-levis, qui enjambait des douves en eaux.
 
Le châtelet fut détruit pendant la guerre de Cent Ans, pour être reconstruit mais d'une manière assez médiocre, qui nous laisse à penser que le château ne remplissait déjà plus de fonction militaire à cette époque.
  • Haute-cour : la cour la plus intérieure au château fort, et la mieux protégée, en général parce qu'elle est surélevée
  • Archères : ouverture dans les remparts laissant la place à un archer pour tirer
  • Mâchicoulis : structure de pierre en encorbellement, dotée d'ouvertures, et placée au sommet d'une tour ou d'une courtine, permettant ainsi un tir presque vertical
  • Assommoir : une ouverture (simple trou ou trappe) dans une voûte, un plafond ou un chemin de ronde permettant aux défenseurs de laisser tomber divers objets sur l'assaillant pour l'assommer
  • Herse : grille de fermeture d'une porte
  • Pont-levis : pont mobile basculant utilisé comme moyen de défense à l'entrée d'une fortification.
  • Douve : fossés remplis d'eau entourant les châteaux.
Haut de page