Zéro phyto

Imprimer

Un produit phytosanitaire (pesticide) est un produit de synthèse, utilisé pour protéger les végétaux contre tous les organismes nuisibles ou empêcher leur développement (herbicides contre les herbes indésirables sur nos trottoirs,  fongicides pour lutter contre les champignons, insecticides contre les insectes…). Les substances actives contenues dans les produits phytosanitaires sont efficaces parce que toxiques. Elles présentent donc potentiellement un risque pour l’homme et les écosystèmes. Entrainées par les eaux de ruissellement, elles se retrouvent dans les nappes souterraines qui servent à l’alimentation en eau potable et dans nos rivières.

En France, 96% des rivières et 61% des eaux souterraines contiennent des résidus de pesticides. Les pesticides ont des effets graves sur la santé : atteintes dermatologiques, neurologiques, du système cardio-vasculaire, du système respiratoire, maladies neuro-dégénératives, cancers… Réduire l’utilisation des phytosanitaires fait partie des engagements du Plan National Ecophyto (http://agriculture.gouv.fr/ecophyto), tous les acteurs sont concernés : les agriculteurs, les gestionnaires d’infrastructures, les collectivités et les habitants. La responsabilité de chacun est donc engagée.

Depuis le 1er janvier 2017, toutes les communes de France doivent se passer de pesticides dans les espaces, accessibles ou ouverts au public, suivants :

  • espaces verts,
  • forêts,
  • promenades,
  • voirie.

Dans le Parc, les 51 communes s’y sont préparées depuis quelques années, menant une réflexion sur la gestion et l’entretien de leurs espaces, définissant ainsi des plans de gestion différenciée respectueux de la biodiversité et de la ressource en eau et mettant en œuvre des actions permettant de réduire voire de supprimer l'utilisation des produits phytosanitaires dans l’ensemble de leurs espaces communaux, allant ainsi au-delà de ce qu’impose la réglementation. Aujourd’hui, 24 communes n’utilisent plus de produits phytosanitaires pour l’entretien de tous leurs espaces publics, 12 communes en utilisent uniquement sur des espaces à contraintes tels que terrain de sport ou cimetière et 15 communes en ont bien réduit l’usage.

Lire l’article de l’Echo du Parc n°67 (septembre 2015) : MA COMMUNE ZERO PHYTO

Zéro phyto dans les communes du Parc
 
Comment agir ?

Le PNR, en collaboration avec les communes volontaires et avec le soutien de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie et du Conseil Régional d’Ile-de-France, a initié en 2010 le programme « Objectif Zéro Phyto » qui a pour objet de réduire puis supprimer les produits phytosanitaires dans l’entretien des espaces publics.

A travers le programme « Objectif Zéro Phyto », le PNR et les communes engagées souhaitent montrer leur exemplarité et créer une dynamique auprès de la population et des entreprises. La commune, avec le bureau d’études désigné, fait le point sur sa gestion actuelle et recherche des solutions alternatives préventives (utilisation de paillage, de couvre-sol…) ou curatives (désherbage manuel ou mécanique…), pour établir un plan de désherbage et de gestion de ses espaces dans le respect de son patrimoine environnemental :

  • herbes folles cimetieresuppression des produits phytosanitaires
  • utilisation raisonnée des amendements : le moins possible et uniquement « bio »
  • économie maximale de la ressource en eau, en privilégiant l’eau pluviale
  • amélioration et maintien de la biodiversité communale
  • réaménagement des espaces pour une gestion compatible sans pesticide

Guide à l'attention des communes
Inf'Eaux Phytos n°1
Inf'Eaux Phytos n°2

Pour accompagner les villages à changer de pratiques, le Parc apporte des aides financières plutôt conséquentes, jusqu’à 70 % du montant de l’investissement. Ainsi, progressivement, binette, brosse mécanique, broyeur de branches, désherbeur thermique, remplacent les bidons de produits toxiques.

Lire l'article de l'Echo sur l'entretien sans phyto des cimetières

Zéro PhytoEt vous dans tout ça ?

Au côté des communes et du PNR, soyons tous acteurs et posons-nous les bonnes questions : est-il essentiel que nos trottoirs et caniveaux soient vierges de toutes plantules, au détriment de la bonne qualité de l’eau que nous buvons ? Quels sont les coûts de la dépollution de l’eau pour la rendre potable ? Pourquoi faut-il désherber tous les espaces ? N’y a-t-il pas un intérêt à laisser la flore spontanée s’exprimer, cette flore qui accueille de nombreuses espèces d’insectes pollinisateurs comme les papillons et les abeilles ?

Les plantes spontanées font partie de notre paysage. Ce n’est pas abandonner les lieux que de les conserver, au contraire, c’est une autre manière de faire et d’envisager l’aménagement en valorisant la nature de notre ville.

Lire l’article de l’Echo du Parc n°57 (décembre 2012-mars 2013) : MATCH A LA UNE : COQUELICOT 1 / PHYTO 0

 
APPRÉCIONS LES HERBES FOLLES POUR PRÉSERVER LA QUALITÉ DES EAUX ET LA BIODIVERSITÉ.

Alors, afin de les découvrir, participez aux balades botaniques organisées par le Parc (voir notre rubrique Actualités)

Et dans vos jardins, qu’en est-il ? Lire l’article de l’Echo du Parc n°65 (mars 2015) ZERO PHYTO : LA MEILLEURE NOTE POUR UN JARDINIER

Vous souhaitez obtenir des conseils sur les pratiques écoresponsables au jardin ? Suivez le Guide ! 

Zero phytoVillages en herbe - PNR du Vexin Français

Une série de 5 films courts "Villages en herbe" a été réalisée par Marie-Elise Beyne dans le cadre du programme zéro phyto du Parc naturel régional du Vexin français, avec le travail de Claire Cousin, ethnologue.

Par une approche ethnologique, la série de films courts "VILLAGES EN HERBE" ouvre le dialogue entre habitants, agents techniques, élus, agriculteurs, écologue, paysagiste, jardinier naturaliste, législateur.

Les films interrogent notre rapport à la nature et à la préservation de ce bien commun. Ils s’intéressent à la dimension humaine des représentations et des perceptions liées aux plantes sauvages jugées souvent indésirables. L’objectif est d’accompagner la réflexion collective et les changements de pratiques, d’enrichir les connaissances de chacun et de susciter des débats.

 
Liens utiles :

Le site Ecophyto : le site de référence des gestionnaires d’espaces verts https://www.ecophyto-pro.fr/ 
Le site Jardiner autrement : le site de référence des jardiniers amateurs
http://www.jardiner-autrement.fr/ 

 
 
Haut de page