Liaisons douces et vélo

Imprimer
Qu’est-ce qu’une liaison douce ?

Une liaison douce ou voie douce est un tracé aménagé pour les déplacements doux tels que la marche, le vélo ou encore le roller, et dont l’accès est interdit aux véhicules à moteur. Il existe plusieurs types d’aménagement :

  • La voie verte : aménagement en site propre (indépendant du réseau routier), réservé à l’usage exclusif des circulations douces.
  • La véloroute : itinéraire cyclable de moyenne et longue distance, aménagé de façon agréable et sûre pour les cyclistes. Elle est composée de multiples tronçons sur lesquels le type d’aménagement cyclable va varier (voie verte, route tranquille partagée, pistes et bandes cyclables, zones de rencontres...) et sur lequel cohabiteront, selon les contextes, des types d’usagers différents.
  • La piste cyclable : chaussée exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues
  • La bande cyclable : voie exclusivement réservée aux cycles à deux ou trois roues attenante à une route. Elle correspond au concept de cohabitation séparée.
  • La chaussée à voie centrale banalisée : aménagement utilisé majoritairement en milieu urbain, qui se limite à un marquage au sol en rives de chaussée d’une bande réservée aux vélos. Les véhicules peuvent toutefois déborder sur cette voie lors de dépassements ou de croisements.
  • La route partagée : il s’agit d’une route du réseau secondaire à faible trafic, sur laquelle les vélos peuvent circuler aisément en cohabitation avec les véhicules. Ce type de voie cyclable n’envisage aucun aménagement particulier et n’est généralement utilisé que sur des portions de véloroute pour relier 2 voies vertes par exemple.
Haut de page