Pôle Eco Paysage

Imprimer
Le Parc naturel a souhaité initier un pôle éco-paysage pour permettre aux professionnels du paysage d’acquérir les connaissances et les techniques permettant d’appliquer les engagements de la charte dans leurs réalisations dans le respect des milieux naturels et paysagers. Ce pôle a pour vocation de fédérer les savoir-faire et les expériences pour des projets dont l’impact sur les milieux et les paysages n’est pas anodin.
 
Les journées de formation

Elles permettent de prendre en compte les enjeux du Parc naturel et transmettre la technicité et les connaissances du PNR aux professionnels du paysage. Ce sont des moments privilégiés d’échanges de bonnes pratiques.

formations Eco paysageEn 2012, le Parc naturel a organisé une première journée de formation qui a réuni 12 professionnels du paysage pour donner des pistes sur la prise en compte du contexte naturel et paysager pour l'aménagement d'un site. 

La journée s'est décomposée en 3 phases : Planter pour la biodiversité avec François Hardy et Laurence Renard (Mission environnement et paysage). La discussion a portée sur le bon choix des essences et la lutte contre les plantes invasives. Puis une seconde phase sur la réalisation de mare réunissant les conditions favorables à une plus grande biodiversité avec Frédéric Pouzergues (Mission Education à l’environnement).Enfin, comment construire avec des matériaux écologiques avec Bernard Rombauts et Laurence Renard (mission architecture et paysage).

En 2014, le  Parc naturel a organisé une deuxième journée de formation pour orienter les aménageurs sur le thème de la biodiversité dans le sol et sa gestion durable. Elle a réuni 25 professionnels du paysage.

La journée s'est organisée autour de trois interventions : La biodiversité du sol par Alain Divo (écopaysagiste), l’analyse de la structure d’un sol avec un sondage pédologique par Cécile Quantin (professeur en sciences du sol à l'Université Paris-Sud)  et la visite de la pépinière Thuilleaux par Thierry Gaboriau (directeur de la pépinière Thuilleaux).
Lors de ces interventions, il a été question d'apporter des connaissances sur la constitution d'un sol, ses caractéristiques et ses grandes spécificités dans le cadre notamment d'aménagements paysagers. Le carottage a permis d'illustrer le cas d'un sol dans des contextes différents (site humide et site agricole). Enfin, il a été souligné l'importance d'appliquer des techniques alternatives : plantation sans terre végétale, écopâturage ...

Les visites

Elles ont pour but de mettre en avant des aménagements exemplaires sur le territoire du Parc Naturel, source d’inspiration pour les professionnels. Elles ciblent des thématiques fortes du Parc naturel pour développer le savoir-faire d'aménagements durables harmonieux avec les paysages et support de biodiversité.

Pole Eo paysage sortieEn 2014, le Parc naturel a organisé une première visite sur le thème de la gestion écologique des cimetières

L'objectif de cette visite était de donner les clés essentielles aux professionnels pour concevoir et gérer différemment les cimetières, sites qui posent souvent question aux communes lors du passage au Zero-Phyto. La visite du cimetière de la ville de Montrouge s'inscrit dans un contexte urbain dense où la commune possède peu d'espaces verts, ce qui a motivé d’autant plus la commune de transformer son cimetière en un site paysager à part entière. Sur 7 hectares, l'ensemble des allées ont été engazonnées. Avec  une gestion différenciée réfléchie en fonction de la nature des sols,  la faune et la flore se réapproprient le cimetière qu’elles avaient deserté lors des nombreuses années d'applications de produits phytosanitaires. Une dizaine de participants ont assisté à cette visite.

En 2015, le Parc naturel a organisé une seconde visite sur le thème des aménagements durables et de la gestion de l'eau

Cette journée s'est organisée autour de 3 sites : la visite du parc de la prairie de Groussay à Rambouillet, la visite du marais de Maincourt à Dampierre et la visite de la mare du Vivier à Milon-la-Chapelle. Pour le parc de Rambouillet, les objectifs étaient de se servir du site comme un bassin d'orage et faire revenir la biodiversité. Ainsi, pour l'ensemble de la réalisation du parc, de la conception à l'entretien, l'aspect environnemental a été pris en compte afin de préserver la faune et la flore. Le marais est une des dernières grandes zones humides publiques en roselière sur le territoire du PNR. Suite à des modifications de cours d'eau et à la perte de l'identité de ce site, le PNR a donc mené des travaux de restauration écologique du marais, ainsi que l’aménagement d’un sentier d’interprétation.
Pour le site du 'Vivier', la volonté était de restaurer et créer une gestion adaptée, conciliant préservation de l’environnement et aménagement du territoire. Plus en détails, les travaux consistaient au curage de la mare, à la suppression d'arbres ciblés dont la présence gênait le développement du milieu naturel et à installer un pâturage.

Les conférences

En janvier 2014, le Parc naturel a reçu deux personnalités emblématiques d’une nouvelle façon d’envisager l’agriculture et l’alimentation : Claude et Lydia Bourguignon ont tenu une conférence à la maison de l'Environnement, des sciences et du développement durable de Saint Quentin-en-Yvelines à Magny-les-Hameaux, intitulée 'Comment restaurer la fertilité et la biodiversité des sols ? '

A  travers des exemples concrets, et leurs expériences à travers le monde, ces deux scientifiques nous ont proposé des solutions alternatives pour restaurer la fertilité des sols, qui permettent à nouveau d’obtenir des aliments de qualité.

Cette conférence a attiré entre 350 et 400 personnes.

Ecouter un extrait de cette conférence

Conférence Bourguignon

Haut de page