Boutique à l'essai

Imprimer
Vous avez l’idée d’ouvrir une boutique mais vous hésitez ? Ma Boutique à l’essai devrait vous intéresser. Ce concept original vise à faciliter la création d’activité dans un local bien placé et mis à disposition. Et contribue à redynamiser la vie d’un centre ville. Alors pourquoi pas en Vallée de Chevreuse ? Trois communes y réfléchissent déjà !
 
Conseils et accompagnement, prêt d’honneur à taux 0 %, bail de courte durée (à l’essai 6 ou 12 mois par exemple), pas de fonds de commerce à payer, loyer à prix réduit, kit de communication (cartes de visite, enseigne…) et travaux d’agencement à prix préférentiels, voilà quelques-unes des clés proposées par ce concept. Née en 2013 à Noyon, au nord de Compiègne dans l’Oise, l’initiative a été lancée conjointement par la ville, la communauté de communes et un réseau associatif de financement de créateurs d’entreprise.
 
L’idée a essaimé, la marque Ma boutique à l’essai a été déposée et une fédération du même nom a été créée pour mutualiser les expériences à grande échelle. En 2016, plus de 150 collectivités étudient un projet d’implantation et trente boutiques sont d’ores et déjà prévues, de Pau à Maubeuge ! Le Parc est sur les rangs (côté collectivités s’entend), il souhaite impulser ce projet innovant pour que rebondissent des villes, des intercommunalités et, bien entendu, pour que de nouveaux commerçants puissent se lancer.
 
Trois communes du Parc sont d’ores et déjà intéressées et travaillent sur la mise à disposition d’un local vacant, doté d’une forte visibilité, accessible facilement et situé de préférence au coeur de la ville. La mission Développement économique du Parc* travaille donc à associer acteurs publics et privés, c’est-à-dire d’un côté une collectivité, un bailleur, un réseau d’accompagnement à la création d’entreprise, une association de commerçants si elle existe, et d’un autre côté un porteur de projet bien étudié, « commerçant dans l’âme ! », recommande la fédération. Tel l’exemple de Claire Dete : « ce concept m’a permis de valider la faisabilité et la viabilité de mon projet », explique la jeune femme qui, après avoir “essayé” durant un an, a “adopté” sa boutique de prêt-à-porter à Noyon. Aujourd’hui elle dépasse ses objectifs et s’installe durablement tout en contribuant à redynamiser l’activité commerciale dans sa rue !
 
Boutique à l'essai
 
Encourager l’esprit d’entreprendre
 
Confiant dans la démarche, Initiative France présidé par Louis Schweitzer, 1er réseau associatif (14 500 bénévoles impliqués dans le développement économique local) qui accompagne et finance les créateurs d’entreprises, s’est uni à la Fédération des Boutiques à l’essai pour contribuer au soutien du commerce de proximité.

*Contact : Xavier Stephan 01 30 47 62 17

Article de Patrick Blanc pour l'Echo du Parc n°71 (juin 2016)

 

Haut de page