Co-working

Ces espaces où l'on partage des bureaux et bien plus encore
Imprimer

Partager des bureaux et des idées : voilà l’esprit des espaces de coworking où se retrouvent indépendants et télétravailleurs. De plus en plus fréquents dans les grandes villes, ces nouveaux lieux de travail commencent à émerger en milieu rural. Bientôt dans le Parc ?

Fauteuils prune et vert anis, parquet, grandes baies vitrées, plantes vertes et tableaux design : vous n’êtes pas au showroom d’Ikéa mais chez B-libre, un nouvel espace de coworking installé au quatrième étage de la tour Edison à  Guyancourt. Tous les jours, travailleurs indépendants et télétravailleurs viennent y plancher, légers comme un MacBook et un téléphone portable réunis. Certains sont naturopathes, d’autres cadres dans une multinationale, d’autres encore agents immobiliers. « Venez travailler comme vous êtes, faites du networking et développez votre business ! » annonce Vana Ellis, la fondatrice de cet espace où l’on se partage le Wi-Fi très haut débit comme les pauses café. Seule condition : venir travailler au moins une demi-journée. « Je ne fais pas de la location horaire, ce n’est pas dans l’esprit. »
Imprimantes, vidéoprojecteurs, salles de réunion, B-libre assure les prestations classiques mais bien plus encore. Depuis le printemps, B2C Conciergerie, l’un des membres de l’espace, propose ses services aux adhérents : pressing, cordonnerie, réservation de taxis, paniers de légumes… Des journées pour se  chouchouter et découvrir les médecines douces sont également organisées. Régulièrement, un comptable assure une permanence. « Les projets naissent avec les membres, se félicite Vana. Un espace de coworking est avant tout fondé sur la convivialité, la connexion et la communauté. »

qu'est-ce que le co-working ?

 
Rester autonomes sans être isolés

« Le coworking est né du besoin d’échanges de la communauté grandissante des indépendants, expliquent les fondateurs de Mutinerie, un espace de coworking dans le XIXe arrondissement parisien. Imaginez un espace où ces indépendants travaillent ensemble mais pour des clients distincts, un environnement stimulant, sans hiérarchie, sans compétition, un cadre convivial et cosy. » Depuis quelques années, s’ils n’ont pas encore colonisé les Yvelines, ils essaiment pourtant un peu partout en Île-de-France. « Actuellement nous comptons presque une centaine d’espaces de travail collaboratif (espaces de coworking, télécentres, fablabs*, essentiellement) et entre trente et quarante projets en cours, explique Marie-Hélène Feron, chargée de mission à La Fonderie, agence numérique d’Île-de-France. Ces tiers-lieux sont majoritairement portés par des associations ou des entreprises, très peu par des collectivités ! » Le plus souvent, les collectivités mettent à disposition des locaux, les rénovent et confient ensuite la gestion du lieu à un opérateur privé.

Et sinon, ça coûte cher de venir travailler dans ces espaces ? À Guyancourt, 20 euros par demi-journée. Ailleurs, les coûts sont variables selon les territoires. « Au centre de Paris, un poste au mois peut coûter entre 290 et 450 euros environ, précise Marie-Hélène. En zone rurale, les surfaces sont plutôt plus importantes et moins chères. » « Je respecte à B-libre la zone d’intimité, explique, quant à elle, Vana Ellis, c’est-à-dire un rayon de 70 à 80 centimètres par personne. Je ne veux pas que l’on soit tassés. » Réussir à faire cohabiter convivialité et intimité, efficacité et décontraction, c’est là tout le secret de ces nouveaux espaces partagés. 

Hélène Binet, article Echo du Parc mars 2015

*lieux partagés pour la fabrication de toutes sortes d'objets et de prototypes.

 

Un espace de co-working vient d'ouvrir à Méré 
 
co working à méré le 50

On vous avait déjà parlé des espaces de coworking qui permettent à ceux qui travaillent à domicile (champions au palmarès de la limitation des déplacements !) de pouvoir ponctuellement partager avec d’autres professionnels des bureaux et du lien social. Depuis octobre 2015, le premier espace de coworking, a ouvert au 50 avenue Léon Crété à Méré. Des formules de location nomade ou plus régulière permettent de disposer des espaces répartis sur une plateforme de 200 m2 : bureaux fermés, open space, salles de réunion et cuisine. Le lieu offre une ambiance studieuse mais il permet  aussi des moments de rencontres, des partages d’expérience, des synergies professionnelles dans un esprit collaboratif. Un service innovant qu’on ne trouvait jusqu’alors qu'en ville mais pas du tout en milieu rural.
06 15 70 38 59

www.le-50.fr

 

Filtrer
Haut de page